Éducation et promotion des droits humains dans le bidonville de Korogocho

Nous travaillons depuis 2015 dans le bidonville de Korogocho (Nairobi, Kenya) où 150.000 personnes vivent dans la misère sur une surface de 1,5 km2. Il s'agit d'une communauté marginalisée dont les droits humains sont régulièrement violés: le droit à l'éducation; le droit à la vie et à la sécurité sociale; le droit à la santé; le droit à un niveau de vie adéquat et au travail. Nous allons mettre en œuvre un programme pour équiper un groupe de jeunes talentueux avec les capacités pour pouvoir demander et défendre les droits humains des habitants du bidonville. L’objectif est la création d’un réseau de jeunes qui puisse faire sortir la communauté de sa marginalisation sociale et économique.

Le projet aura deux partenaires locaux: 1) les missionnaires Comboni, qui sont notre partenaire à Korogocho depuis 2015; 2) la Tangaza University (Nairobi, Kenya) qui sera responsable du programme académique avec les jeunes adultes (Diploma in Civic Development and Education - DCDE) et dans les écoles (Human Rights clubs).

Impact attendu du projet:

La communauté de Korogocho négocie avec les autorités locales ses demandes pour une transformation sociale positive et pour le respect des droits humains.

Durée du projet: 2019-2022

Bénéficiaires directs: 524 étudiants

Ce projet contribue à réaliser les objectifs 4 et 16 des objectifs de développement durable des Nations Unies:

Objectif 16 : Paix, justice et institutions efficaces
"Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et inclusives aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous"

Objectif 4 : Éducation de qualité
"Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie"

4.3 D’ici à 2030, faire en sorte que les femmes et les hommes aient tous accès dans des conditions d’égalité à un enseignement technique, professionnel ou tertiaire, y compris universitaire, de qualité et d’un coût abordable

4.7 D’ici à 2030, faire en sorte que tous les élèves acquièrent les connaissances et compétences nécessaires pour promouvoir le développement durable, notamment par l’éducation en faveur du développement et de modes de vie durables, des droits de l’homme, de l’égalité des sexes, de la promotion d’une culture de paix et de non-violence, de la citoyenneté mondiale et de l’appréciation de la diversité culturelle et de la contribution de la culture au développement durable

Ce projet est soutenu par: MAEE, Charity CrossVille de Luxembourg, Diddeleng Hëlleft, Actions sans Frontières​, International School of Luxembourg.

Résultats finaux
 

Produit 1 : Un groupe de jeunes adultes de Korogocho termine avec succès le diplôme en éducation civique et développement.

Indicateur : Au deuxième trimestre de la troisième année, au moins 15 participants terminent avec succès le programme DCDE.

Résultats : « Le projet a permis à 20 participants du Diplôme d'éducation civique et de développement (DCDE) d'agir en tant qu'agents des droits de l'homme »

Produit 2 : L'école secondaire St Francis, les écoles primaires St Johns, Emmaus, St Martin et Watoto Wetu ont pleinement mis en œuvre le programme des droits de l'homme.
 
Indicateur : Au deuxième trimestre de la troisième année, au moins 15 élèves de chaque école ont terminé le programme des droits de l'homme.

Résultats:

  1. Nous avons créé un Human Rights Club Curriculum: « Teaching Human Rights in Slums ».

  2. Nous avons créé 5 clubs des droits de l'homme avec 40 membres par école, pour un total de 200 étudiants annuels promouvant les activités sociales.

  3. Le club Emmaus a transformé une décharge en Parc de la Paix.

 

Produit 3 : Les six groupes cibles travaillent ensemble sur une recherche sociale et un festival des droits de l'homme.

Indicateur : À la fin du projet, la communauté, les médias et les autorités locales reçoivent les résultats de la recherche sociale.

 

Résultats : 

  • Le projet a mené une « enquête sociale sur les droits de l'homme à Korogocho » et diffusé ses conclusions.

  • Plus de 300 personnes ont participé au Festival des droits de l'homme

Produit 4 : Un réseau des droits de l'homme, composé des bénéficiaires du programme, est établi à Korogocho.

Indicateur : Au moins 40 jeunes formés par le programme se réunissent régulièrement pour discuter des Droits de l'Homme et de la transformation sociale dans les bidonvilles. Ils effectuent des recherches sociales; organiser des activités et des événements publics ; interagir positivement avec les médias et les autorités locales.

Résultats : Le projet  a créé un réseau senior (18 membres actifs) et un réseau junior pour les droits de l'homme (60 membres actifs). Le réseau junior a également formé un parlement des enfants des bidonvilles de Nairobi.