Retrouvez-nous:

Coopération Nord-Sud a.s.b.l.

​7, rue Gehschelt

L-6925 Flaxweiler, Luxembourg

Contactez-nous:

+352 621 730 899

info@cns-asbl.org

Suivez-nous sur:

  • Facebook - Coopération Nord Sud
  • YouTube - Coopération Nord-Sud

Nous travaillons depuis 2015 dans le bidonville de Korogocho (Nairobi, Kenya) où 150.000 personnes vivent dans la misère sur une surface de 1,5 km2. Il s'agit d'une communauté marginalisée dont les droits humains sont régulièrement violés: le droit à l'éducation; le droit à la vie et à la sécurité sociale; le droit à la santé; le droit à un niveau de vie adéquat et au travail. Nous allons mettre en œuvre un programme pour équiper un groupe de jeunes talentueux avec les capacités pour pouvoir demander et défendre les droits humains des habitants du bidonville. L’objectif est la création d’un réseau de jeunes qui puisse faire sortir la communauté de sa marginalisation sociale et économique.

Le projet aura deux partenaires locaux: 1) les missionnaires Comboni, qui sont notre partenaire à Korogocho depuis 2015; 2) la Tangaza University (Nairobi, Kenya) qui sera responsable du programme académique avec les jeunes adultes (Diploma in Civic Development and Education - DCDE) et dans les écoles (Human Rights clubs).

Impact attendu du projet:

La communauté de Korogocho négocie avec les autorités locales ses demandes pour une transformation sociale positive et pour le respect des droits humains.

Durée du projet: 2019-2022

 

Korogocho est un bidonville de Nairobi, la capital du Kenya.

 

Nairobi est une ville de 4,5 millions d'habitants, dont 60% vivent dans des bidonvilles.

 

Korogocho est situé près de la décharge de Dandora, la plus grande du Kenya. Sa population compte environ 150.000 personnes pour une surface de 1,5 kilomètres carrés.

 

Plus de 90% des habitants de Korogocho vivent dans des cabanes construites avec de tôles en fer usagées, du plastique, des sacs de polyéthylène ou de la boue.

 

Sans eau potable ni toilettes, les conditions d'hygiène sont précaires, ce qui fait que les maladies se propagent facilement. Les déchets toxiques de la décharge empoisonnent toute la population. Pourtant, il n'y a pas d'hôpital ou de centre médical à Korogocho.

 

Les jeunes sont le plus touchés par le chômage. Les conditions de vie difficiles combinées avec le chômage et le désespoir contribuent à la prolifération d'activités criminelles, à l’abus d’alcool, à la violence domestique, à la drogue et à la toxicomanie, à l’abandon d'enfants et à la prostitution.

 

À Korogocho il y a une seule école primaire publique et aucune école secondaire publique. Par conséquent, la plupart des familles sont obligées d'envoyer leurs enfants dans des écoles privées qui, souvent, sont coûteuses ou de qualité insuffisante (les écoles informelles, avec des enseignants qui ne sont pas toujours formés et qui manquent de ressources de base).

 

L'insécurité et la violence dans les rues de Korogocho sont très répandues. La police est soit absente, soit corrompue et violente envers les jeunes de rue. 

 

 

Grâce à ses projets, Coopération Nord-Sud a soutenu la communauté de Korogocho avec :

 

- La construction d'un centre éducatif communautaire (St John's community centre) équipé d'une bibliothèque avec 10.000 livres scolaires et d'un centre informatique avec ordinateurs et imprimantes. Ce centre est fréquenté par 2.200 jeunes étudiants.

 

- Le soutien à une école primaire informelle (Emmaus, qui sauve les enfants de la décharge de Dandora) avec la construction de salles de classe, et l'achat de bancs et livres scolaires.

 

- La construction d'un centre de formation professionnelle pour jeunes de rue (Daniel Comboni Vocational Centre).

 

- La formation d'un réseau de Human Rights Defenders pour promouvoir et défendre les droits humains dans la communauté.

Ce site a été conçu sur la plateforme de création de sites internet
.com
. Créez votre site aujourd'hui.
Commencez